Catégories
Aller plus loin

Rapport Sauvé : l’idéalisation du prêtre accroît le risque d’abus

Dans son rapport remis mardi 5 octobre, la commission Sauvé souligne qu’une tendance à trop idéaliser les prêtres a pu favoriser les abus commis par certains d’entre eux. Sur le plan théologique, des réflexions sont engagées pour éviter ce dévoiement de la vision de la prêtrise.

C’est un point particulièrement délicat du rapport de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase). Le statut sacerdotal de certains pédocriminels dans l’Église – environ 3 % des prêtres, selon la Ciase – a-t-il favorisé la commission de leurs abus ? « Dans les témoignages de personnes victimes revient de façon quasi systématique le fait que le clerc agresseur disposait d’une position telle que ses actes étaient insusceptibles d’être empêchés, contestés, voire reconnus », peut-on lire dans le long rapport de la commission présidée par Jean-Marc Sauvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.